www.les-autos.com

Les voitures anciennes en Aveyron

Promenade autour de Millau

voitures ancienes

Dimanche matin 9 heures 30 au centre-ville de Millau.

C'est vrai qu'une tasse de café avec un "bout de fouace", ça aide à bien démarrer la journée. Ils ont bien fait les choses à l'Office du Tourisme de Millau. L'effort de réception mérite d'être remarqué, c'est pas le même accueil partout. Les élus, que ce soit à la Ville de Millau ou à la Communauté de Communes n'hésitent pas une seconde pour donner un "petit coup de pouce" aux organisateurs de manifestations.

En démarrant du centre ville, c'est certain qu'on génère une petite pagaille pour traverser Millau, mais rien de méchant. Pour sortir de la ville, aucun problème, le dimanche matin, beaucoup de Millavois sortent à pieds pour acheter le journal.

On change de décor par rapport à hier. Aujourd'hui, c'est plus verdoyant. Le sol n'est pas le même, mais les routes se ressemblent, elles sont identiques ! Petites routes bien agréables pour nos voitures, paysages admirables et faible circulation. Aujourd'hui, c'est le Lévézou qu'on visite. Passé le Col de Poulzinières à 1047 mètres d'altitude, on découvre d'autres villages qui semblent se dorer au soleil. . Celui de Bouloc, il est à 1000 mètres et ce matin, le fond de l'air est frais, surtout en cabriolet ou en Buggy ! Celui d'après, c'est Montjaux et pour le traverser, il a faut attendre que les fidèles regagnet leur domicile après la messe, on ne peut pas se croiser dans les rues étroites ! On passe devant l'église romane, une des plus anciennes de la région et on poursuit par la petite route qui amène à Castelmus. Tout le monde s'attend à Roquetaillade, les panneaux indicateurs ne sont pas dans notre sens. Plus loin dans la vallée, il y a un carrefour à surveiller, il n'est pas indiqué ! Il faut tourner à droite en direction de fermes dont la plaque est à découvrir ! La route qui part en grimpant nous conduit à un des meilleurs panoramas sur le viaduc. Compte tenu de la route, on ne trouve pas beaucoup de touristes. Une halte pour prendre quelques photos s'impose. Ensuite, c'est toujours du bonheur ! routes étroites à souhait et pour le même prix, on traverse un des plus beaux villages de France, Peyre. On n'a pas le temps d'une visite, ce sera pour une autre fois. La balade continue en suivant le Tarn dans une vallée un peu plus large. L'équipage de Montpellier en Mini nous laisse un moment, le temps de retourner à Millau faire le plein, la ville n'est qu'à 7 km. Nous, nous continuons jusqu'à Candas où nous attend le verre de bienvenue. C'est un cocktail dont il semble impossible de connaître la composition. N'empêche, à l'apéritif, il est parfait. Le repas nous ramènera en enfance, on se croirait à l'école maternelle. Dominique, l'organisateur, attache au cou de chaque convive un bavoir pour éviter d'afficher le menu. Il faut dire qu'on nous sert du poulet aux écrevisses et que le chef, il n'y est pas allé de main morte sur les écrevisses, un régal ! pour le régime, on verra plus tard ! Un autre repas bien préparé ! la gastronomie n'est pas laissée au deuxième rang, bien au contraire ! Du poulet, il en restait plus, mais des écrevisses non plus ! Ce plat, pas très répandu est à conseiller !

Pour digérer, une bone promenade, y a rien de mieux, sauf que là, la promenade, c'est en bateau sur le Tarn, aux "Raspes" très exactement. Il nous suffit de rouler une petite dizane de kilomètres jusqu'à l'embarcadère. Nous embarquerons sur le bateau avec un peu de retard, le temps d'avaler un autre café. En mer, pardon, une fois sur l'eau, on découvre une région tout à fait surprenante. Les berges sont inaccessibles autrement que par la rivière. Le mot "raspe" signifie en occitan quelque chose de rugueux, de brut, c'est qui définit le mieux le paysage. C'est le règne des poissons, des brochets. On voit aussi un héron et des mouettes. C'est un barrage EDF qui est à l'origine de cette étendue d'eau avec une profondeur de 30 mètres par endroits.

Tout a une fin, même les bonnes choses, c'est d'ailleurs pour ça qu'on les apprécie ! La journée tire à sa fin, et il faut penser à rentrer. On se retrouve à nouveau à la salle des fêtes de Candas, là même où nous avons mangé à midi. Un représentant du comité des fêtes nous explique brièvement que si on revient, on sera encore mieux reçu, ce qui paraît difficile. Cérémonie habituelle, la remise de la plaque de la manifestation à la personalité, mais cette fois-ci les discours sont réduits à leur plus simple expression !!!

Il faut dire que notre passage se déroule en même temps que l'opération "ferme ouverte sur l'agriculture biologique" et que cette manifestation a amené pas loin d'un millier de personnes dans Candas. C'est justement le viticulteur qui nous fournit les boissons qui organise cette journée. Heureusement que nous avions le parking de la salle des fêtes réservé, ily avait des voitures partout dans Candas.!

En résumé, on a eu une bonne sortie, sur des routes "bucoliques", avec des originalités comme le petit train et une balade en bateau, c'est pas banal ! Hier samedi sur le Larzac et dans les Gorges de La dourbie, aujourd'hui un peu de Lévezou et une vallée, celle du Tarn, dans une partie qui mérite d'être connu. Pour les repas, ce fut un "sans faute", tant pour l'aligot que pour aujourd'hui.

Pour la prochaine fois, Dominique, il te faudra encore trouver mieux, parce que c'est sûr, en 2010

ON IRA TOUS EN AVEYRON !

d'un clic sur l'image du paysage et retrouvez les vins bio de l'Aveyron

sortie voitures anciennes
balade voitures anciennes
promenade voitures ancienes
rallye voitures anciennes
sortie voitures de collection
promenade voitures de collection
balade voitures de collection
retour SOMMAIRE des balades en VOITURES ANCIENNES