www.les-autos.com

les voitures anciennes

DAF 55 variomatic

L'entretien du MOTEUR et de la MECANIQUE

 

Même sur une DAF, le moteur, un Renault dans la 55, reste une pièce maîtresse de la voiture. En plus, c'est l'organe qui souffre le plus de l'inactivité. Tout le monde vous le dira, le premier truc à faire, c'est de vidanger les fluides, et moi je vous dirai pareil. Seulement, je vous dis de le faire, mais moi je ne le fais pas. Je préfère le faire démarrer pour le plaisr de l'entendre et après, veyrem bé (on verra bien en français). Je contrôle avant qu'il y ait de l'eau et de l'huile en quantité suffisante. Pour plus de facilité j'utilise un booster. Cet appareil est justement destiné à faire démarrer les moteurs les plus récalcitrants. Au bout d'un certain temps, pas très long, on entend le chant mélodieux du Renault en 4 cylindres, que du bonheur !

Je ne le laisse pas chauffer, je l'arrête assez vite. Ensuite, la voiture sur un pont pour la vidange du moteur. C'est une huile noire et épaisse qui coule, mais c'est pas pire que sur une autre voiture. Remplacement du joint et serrage du bouchon raisonnablement. La DAF redescendu sur terre, je remplace le filtre à huile. Je prends bien soin de huiler sa portée. Depuis qu'elle n'a pas tourné, les portées des joints se sont séchées. Là aussi, je serre selon les préconisations inscrites sur la cartouche. Je fais le plein des 3 litres plus 1/2 litre pour le fltre. Attention, sur une voiture Renault ce moteur à une capacité de 2,5 L, capacité portée à 3 litres sur la DAF. C'est précisé sur un autocollant sur le cache-culbuteurs qui a disparu quand je l'ai repeint.
Avec le temps, le carburant qui est resté au fond du réservoir s'est chargé de tout un tas d'impuretés qui prendront un malin plaisir à venir se cacher dans le carburateur pour en contrarier le bon fonctionnement. Pour bien faire, il faudrait nettoyer le reservoir en y introduisant des gravillons, de l'essence et en secouant tout ça dans tous les sens pendant un bon moment. J'ai préféré installer un filtre à essence sur la durite, juste avant la pompe. Le modèle que monte Peugeot sur les voitures neuves correspond tout à fait à ce que je recherchais. Facile à installer et d'un prix modique. Sa coque extérieure permet de visualiser s'il se remplit et se colmate, que demander de plus ?
Pour faire avancer ma DAF 55, je remplis son réservoir avec du SP 95. A Millau, on a le choix entre ce produit et ce qui remplace le SP 98 qui contient moins de taxes. Le problème, c'est qu'il n'est déjà pas recommandé pour des voitures qui ont à peine 10 ans, alors je ne pense que ce soit l'idéal pour les voitures anciennes. Certains ajoutent un additif qui remplace le plomb et d'autres montent un distributeur avant le carburateur qui délivre un substitut de plomb. L'une ou l'autre des 3 solutions me semble valable. Il faudrait avoir plus de recul pour juger du bien fondé d'une ou de l'autre des attitudes adoptées par les DAFISTES. Mon moteur ne cliquette pas, ne donne pas de signes d'auto-allumage et ne fume pas plus que de raison, l'avenir me dira si j'ai raison !
Au chapître des premieres vérificatons, les freins ne m'ont pas attendu, avec un étrier à dégripper et un flexible qui s'est percé? J'en ai profité pour purger jusqu'à obtenir un liquide de frein d'une belle couleur au lieu du noir. La batterie est fortement sollicitée l'hver, chauffage, phares et souvent essuie-glaces. La dynamo fait ce qu'elle peut pour en assurer la recharge. Lors de courts trajets en ville, je laisse la DAF 55 tourner au point fixe pour recharger un peu plus la batterie. Lors des manoeuvres, quand il faut changer de sens de marche, je ne garde pas le peid sur la pédale de frein, dans la mesure du possible. L'inverseur n'a pas de bague-synchro, il vaut mieux éviter de lui faire mal aux dents.
retour index DAF 55
retour page MECANIQUE
SUIVANTE
(les sorties de voitures anciennes en Aveyron)